Témoignage de Patrick, 43 ans
Publié en septembre 2001
Pour contacter Patrick directement : patrick.delvarre@wanadoo.fr

J'ai 43 ans et souffre d'acouphènes bilatéraux depuis 1977 suite à séance de tir à l'armée (le sous-officier de service m'avait refusé l'octroi d'un casque !!! On est des hommes, nom de Dieu !).

J'ai obtenu une pension d'invalidité de 10% après moultes démarches et expertises.

En 1998, j'ai perdu l'audition de l'oreille gauche brutalement sans cause apparente, selon les médecins, qui m'ont traité (hospitalisation de 7 jours avec hémodilution, nootropyl, trivastal). Sans résultat.

Je persiste à croire que cette surdité est la résultante de ma fragilité cochléaire aggravée par le trauma sonore de 1977.

Actuellement, j'attaque le secrétariat d'état aux anciens combattants et victimes de guerre pour tenter d'établir un lien de causalité entre le trauma et la surdité. C'est dur, dur!

J'ai obtenu gain de cause, si je puis dire, en 1ère instance devant le Tribunal des pensions qui m'a accordé 10% supplémentaires suite au rapport d'expertise qui était plutôt favorable.

L'état interjette appel aujourd'hui en contestant cette décision. Il se fonde sur l'argument des médecins de l'hôpital disant que rien ne prouvait ce lien de causalité et que ma surdité n'était due qu'à ma fragilité cochléaire innée.

Si vous pouvez m'aider, n'hésitez pas à me contacter.



précédent Sommaire de la rubrique    haut Haut de la page
imprimer Mettre en forme pour impression     envoyer Envoyer à un ami

Valid XHTML 1.0!    Copyright © Association de Prévention des Traumatismes Auditifs (APTA). Tous droits réservés.    Valid CSS!