Témoignage de Pabe
Publié en avril 2002
Pour contacter Pabe directement : pabe.belfort@caramail.com

Salut, je suis le fondateur du site Belfort Underground et un ancien batteur à la retraite.
Je n'écris pas cet article pour vous sermonner mais plutôt pour vous éviter ce qui m'arrive: l'enfer du handicap irréversible.

Physiquement tout est normal ou presque, sauf ces bruits qui sifflent en permanence dans mes oreilles (acouphénie). Ils sont rentrés dans ma tête un matin de juin 99 à l'usine, suite à une explosion de puissance moindre (environ un pétard), et n'ont jamais daignés sortir depuis.

Quand on vit "normalement", on a du mal à s'imaginer ce que c'est de vivre sans un moment de silence; et le pire n'est pas là, car ce merveilleux cadeau de notre industrie propre et moderne n'est pas stable et évolue à chaque exposition au bruit. (on chope des sifflements supplémentaires de bruit qui ne partent jamais). Quand une personne commence à me connaître, elle me regarde comme une bête curieuse dans un musée et essaye généralement de me persuader qu'elle aussi a eu des problèmes du style bien plus graves (le mur d'incompréhension).

Ensuite, le chemin est vite tracé, on arrête les activités bruyantes :
- fini la musique (d'ailleurs, je me suis toujours protégé les oreilles en jouant).
- fini les sorties dans les concerts, bars, boîtes (beurk!).
- fini les repas de famille et autres, où chacun essaie de gueuler plus fort que son voisin pour se faire entendre.
- fini la copine et les amis qui se lassent, ne comprennent pas, reviennent une ou deux fois et se cassent.
- fini les outils de bricolage trop bruyants.
- fini d'être sociable: quand on se lève le matin et qu'on a un micro-onde dans les oreilles, on n'est pas forcément de très bonne humeur. Et puis à force de voir peu de monde, on finit par devenir un ours.

On va me dire "il se la joue mélodramatique", mais je ne suis pas le pire des cas, heureusement! Je me suis adapté même si pour cela, j'ai dû :
- arrêter mon activité musicale (base et fondement de ma vie) et transférer mon temps libre sur l'informatique (pour celui qui n'aime pas, il est très mal).
- changer de travail (passage de l'atelier de production à un bureau).
- éviter les chocs sonores (dur, dur quelle société bruyante!).
- éviter de sortir et d'écouter trop longtemps de la musique ou même des bruits très faibles sur une durée trop longue (moins de 8h).
- vivre avec des bouchons ou un casque anti-bruit de chantier dès que je suis seul pour me reposer les oreilles.
- éviter les activités fatigantes qui jouent elles aussi sur l'intensité du bruit perçu.
- et essayer de me coucher tôt pour éviter la fatigue (si possible avant 22h). Si je ne respecte pas ces règles, je risque de passer le "point de non retour" et là, je n'aurai plus qu'à me pendre.

Voilà en gros ce qu'est la vie de Pabe, grand adepte du Carpe Diem et du No Fate. Alors prenez des précautions quand vous pratiquez des activités bruyantes et essayez d'avoir toujours des bouchons sur vous, ca peut vous sauver la vie; si vous souhaitez m'écrire pour publier un témoignage, des questions, n'hésitez pas (pabe.belfort@caramail.com)
Pour ce qui est de la prévention des maladies auditives je vous invite grandement à lire le site de l'APTA et à regarder le nombre de témoignages de personnes touchées pour des raisons diverses et souvent banales. (comme quoi ça peut arriver vraiment à tout le monde, il n'y a pas de prédisposition).



précédent Sommaire de la rubrique    haut Haut de la page
imprimer Mettre en forme pour impression     envoyer Envoyer à un ami

Valid XHTML 1.0!    Copyright © Association de Prévention des Traumatismes Auditifs (APTA). Tous droits réservés.    Valid CSS!