Témoignage de Benjamin
Publié en mai 2005

J'avais vu des reportages à la télévision prévenant des risques des traumatismes sonores aigus et n'y ai jamais prêté attention. "Ils ont de mauvaises oreilles, ils sont nuls...".

Jusqu'à ce samedi d'avril où je suis allé comme chaque week-end au Trolley, une boîte de nuit sur Marseille qui passe du bon son, à un volume élevé.

Quelques heures de danse et je rentre me coucher, claqué, vers cinq - six heures du mat. La journée de dimanche se passe plutôt bien, avec une gêne à l'oreille gauche, comme une sensation de coton, de bouché.

Le soir venu, devant mon ordinateur, dans le silence de la pièce, je découvre des bruits étranges et persistants à l'oreille, comme de petites détonations, tantôt fortes et isolées, tantôt en salves. Elles ruinent ma nuit de sommeil.

Une nuit d'enfer après, la journée se passe plutôt bien, le fond sonore de mon lieu de travail cachant les bruits. Mais le soir, les détonations se font tout aussi fortes.

Mardi, je consulte mon généraliste, qui m'envoie d'urgence chez un ORL. Je découvre alors les acouphènes, et la causalité entre l'agression sonore en boîte et les pertubations. L'examen audiométrique est mauvais, avec une perte sur l'oreille gauche de 20 décibels sur certaines fréquences.

On est aujourd'hui vendredi. Un examen audiométrique réalisé hier a montré la récupération en terme auditif, mais les acouphènes sont encore là et me pourissent la vie. J'espère qu'ils disparaitront, que le traitement fera son effet.

J'ai aujourd'hui renvoyé l'adhésion à l'APTA, car cela n'arrive pas qu'aux autres.


Document original : http://audition-prevention.org/temoignages/temoignage_benjamin_2005.php

Copyright © Association de Prévention des Traumatismes Auditifs (APTA). Tous droits réservés.