APTA - Témoignage d'Audrey, victime d'un traumatisme auditif en concert

Témoignage d'Audrey, 29 ans
Publié en juin 2006

Je m'appelle Audrey, j'ai 29 ans et mardi dernier, j'ai assisté un concert. Dès le début du concert, je me suis rendu compte que le son était très fort, ça rendait le concert assez désagréable et je n'avais pas de bouchons (je n'en ai jamais utilisé en fait). Au bout d'un moment, je me suis bouchée les oreilles avec les mains, pendant tout ce temps, je me posais des questions sur la législation du bruit, si j'allais devenir sourde, je me sentais "prisonnière", obligée de devoir subir cette agression acoustique. J'aurais pu partir mais bon, j'étais avec mes amis, j'avais tellement envie de voir le concert et il fallait que je me faufile au milieu de quelques milliers de fans pour sortir, donc...
A la fin du concert, même mon copain, qui pourtant portait des bouchons, n'entendait plus rien.

Le lendemain matin, j'avais des sifflements, les "oreilles en coton", et surtout une hypersensibilité à tous les petits bruits (le fait mettre un pull, de me frotter les mains, le bruit de papier qu'on froisse) qui prennent un son un peu métallique.

Je suis tombée sur le site de Nicolas, qui m'a convaincue d'agir tout de suite : http://nro.chez-alice.fr/gestes_qui_sauvent.html et j'ai pris rendez vous chez un ORL dans le journée (malgré l'infirmière de mon travail qui me conseillait d'attendre 1 semaine ou 2 !!!).

L'ORL m'a fait un audiogramme, et il se trouve que j'ai une perte de 60 dB dans les aigus à l'oreille gauche. Il m'a prescrit des vasodilateurs en piqûre et des corticoides "à dose de cheval" m'a-t-il dit. Je ne suis pas hospitalisée, mais je suis vraiment fatiguée. Cela dit, plus de sifflements, plus d'hypersensibilité aux petits bruits, plus d'oreille en coton. Je pense que j'ai perdu un peu d'audition (on verra ça à l'audiogramme de contrôle de mercredi), mais c'est vraiment un moindre mal par rapport à l'hypersensibilité.

Bref, je poste ce témoignage pour insister sur le fait qu'il faut agir tout de suite (dans les 24 heures) après une agression acoustique, même malgré l'avis de votre médecin ou infirmière. Je tiens aussi à remercier Nicolas de Caen pour son site qui m'a incitée à agir.

Et vivement une législation sur le volume sonore maximal autorisé lors des concerts.

Audrey



précédent Sommaire de la rubrique    haut Haut de la page
imprimer Mettre en forme pour impression     envoyer Envoyer à un ami

Valid XHTML 1.0!    Copyright © Association de Prévention des Traumatismes Auditifs (APTA). Tous droits réservés.    Valid CSS!